samedi 17 mars 2007

Peut-on se fier aux hérissons?



Les hérissons sont d'étonnantes bestioles.
Renée, quant à elle, est la concierge du 7, rue de Grenelle.
Elle est vieille, laide et difforme.
Et si elle joue à merveille le rôle de la concierge des beaux quartiers, efficace et bourrue, c'est parce que cela fait longtemps qu'elle a compris qu'issue d'un milieu populaire, n'ayant reçu aucune éducation et, de surcroît, étant lotie d'une apparence ingrate autant que trompeuse; elle n'avait comme ressource que de jouer le jeu social.
Car qui voudrait d'une concierge intelligente, profonde, passionnéee de littérature russe, férue de cinéma japonais et fervente admiratrice des natures mortes?
A Paloma, la fille du ministre logeant dans l'immeuble, il n'a guère échappé que Renée n'était pas une concierge "comme les autres". Et Paloma sait de quoi elle parle, enfant lunaire et surdouée âgée de douze ans qui pose un regard sans concessions sur un environnement qui, elle le sait déjà, n'est pas à sa mesure. C'est pourquoi elle envisage de mettre fin à ses jours à treize ans, non sans avoir mis le feu à l'appartement familial, témoin de la bêtise et la suffisance de ceux qui l'entourent. Mais auparavant, elle entreprend de consigner chaque jour une "pensée profonde" sur le monde et son esprit vif alliant vivacité et contemplation, assoiffé d'absolu nous livre des réflexions sur le mouvement et la perfection du geste.
Ce petit monde se meut sans vagues et au travers des itinéraires croisés de Paloma et de Renée, nous pénétrons dans l'intimité d'une portion d'humanité riche et drôle.
L'arrivée du mystérieux Monsieur Ozu (comme le cinéaste?) est un évènement sans précédent et c'est l'Orient qui vient à la rencontre de nos deux protagonistes, en guise de trait d'union.
La personnalité du nouvel arrivant impose une nouvelle tournure aux vies apparemment toutes tracées des habitants du 7, rue de Grenelle; et cela n'est pas sans conséquences....
Le style de Muriel Barbery est d'une virtuosité discrète et l'harmonie de ses phrases procure un plaisir singulier. Le regard qu'elle porte sur ses personnages, en nous faisant pénétrer dans leurs pensées, est lucide et tendre.
C'est un livre que j'ai trouvé très attachant, particulier et en même temps très proche, familier.
J'ai ressenti un pincement au coeur la dernière page tournée et Mr Ozu, Paloma et Renée me tiennent encore compagnie.
Un tel coup de coeur est rare et je recommande ce précieux ouvrage.
Avant de dévorer "Gourmandises", le premier roman de M.B, je laisse la trace de "L'élégance du hérisson" se déposer délicatement en moi et je savoure le parfum d'éternité qui l'accompagne.

13 commentaires:

Miss Zen a dit…

J'ai bien envie de rencontrer MR Ozu, Paloma et Rene. J'ai le bouquin et des que je finis celui en cours, je me jette dans le petit monde du herisson......
Je reviendrai deposer un commentaire pour partager mes sensations de lecture.
Miss Zen

Miss K a dit…

Avec plaisir, tu es la bienvenue!

For Your Eyes Only a dit…

J'ai aimé moyen ce livre, un peu pompeux dans un ceratin sens, je n'ai pas accroché, en revanche j'ai bcp aimé "le corps de Liane"

Miss Zen a dit…

Pour revenir à ton post, je suis very open pour les conseils creme de ta dermato...on ne se refait pas.
Merci - Miss Zen

Miss K a dit…

For your eyes: De qui est-ce, "Le corps de Liane"?

Miss Zen: Une crème nommée "Ialuset" prescrite (ou non) qui, à l'origine, guérit des brûlures bénignes, est un anti-rides fabuleux en guise de crème de nuit. Pour la modique somme de 13 euros environ. Rayon jour, la gamme Ictyane (en pharmacie aussi) est très efficace, je trouve, pour les peaux fragiles à tendance sèche, comme la mienne.

Miss Zen a dit…

Je note le tout et j'essaye surtout ton secret anti-rides...becaue Miss Zen est un peu tendue en ce moment rien que de la faute de mon boulot...et j'ai besoin d'un petit coup de main.....

For Your Eyes Only a dit…

"le corps de Liane" par Cypora Petitjean-Cerf, bonne lecture!

m a dit…

M fait actuellement des recherches et tout ce qui a trait au hérisson l'intéresse comme ce site leblase

m le m a dit…

Et celui-ci

murcia a dit…

Et celui-ci aussi
Voilà, chère K, vous avez tous les éléments pour votre exposé sur le hérisson mais je crois que je ne pousserai pas plus loin mes recherches car, d'abord, j'ai des préoccupations moins, ou plutôt plus terre à terre, c'est le cas de le dire.
Mon over-blog c'est fini, je vais avoir un domaine pour mon blog, je suis contente. C'est une première vous ne savez pas la chance que vous avez.
Sinon, tout ça, c'est la faute à Mauricette...

murcia a dit…

trompé dans le lien

murcia a dit…

Ah voila j'ai compris pourquoi le lien marche pas, à cause d'une lettre, une petite lettre qui manque...

dilgo a dit…

Si quelqu'un revoir Miss, qu'il me dise ce qu'elle devient, depuis ce temps.